full
image
#d9d9d9
http://fr.euroforumeyes.eu/wp-content/themes/smartbox/
http://fr.euroforumeyes.eu/
#26ade4
style2

Discours de Sir Ken Robinson : « L’élément »

Comment trouver votre passion peut tout faire changer

Introduction

 

Le problème de l’emploi chez les jeunes n’est pas nouveau. Sir Ken Robinson s’y consacre depuis 1970 car, en plus d’être un problème insoluble, la situation empire.

 

Ses causes sont économiques, sociales et, bien sûr, éducatives et, bien que nous ne puissions affirmer que l’éducation est la seule cause, nous pouvons dire que c’est celle qui y contribue le plus, exacerbant le chômage chez les jeunes. En même temps, elle constitue une des principales solutions :

 

Nous ne pouvons pas résoudre le problème du chômage si nous ne prenons pas des mesures concernant les systèmes éducatifs qui détruisent les talents de nombreuses personnes.

Récapitulatif

 

Pour Ken Robinson, une des causes du chômage chez les jeunes est la démographie, la croissance exponentielle de la population qui s’est vérifiée ces dernières décennies, qu’il appelle « l’autre crise climatique ». Un autre facteur important est la technologie, qui a créé ne serait-ce que ces 10 dernières années, un bouleversement comparable à celui de la révolution industrielle. Ceci est très important car nos systèmes éducatifs sont fondés sur notre capacité de prévoir ce qui arrivera, mais la technologie et la démographie sont deux moteurs de changement qui sont difficilement prévisibles et contrôlables. Toutefois, il existe un troisième facteur potentiellement influençable : la politique.

 

Les systèmes éducatifs actuels sont conçus pour obtenir des résultats qui divergent de ceux qui devraient être obtenus, ce qui rend le problème endémique. Ils se basent sur trois principes. L’un deux est la conformité au sein de nos systèmes d’éducation ; c’est à dire qu’ils sont prévisibles, qu’ils sont conçus en fonction de la conformité, alors qu’en réalité, ils devraient être conçus pour perturber. Les enfants ne sont pas identiques, cependant nos systèmes éducatifs sont basés sur la conformité, la théorie et mettent de côté tout aspect pratique. Ceci signifie que de nombreux jeunes sont ennuyés, perdent tout intérêt et parfois abandonnent. En apparence, tout cela pourrait être attribuable aux enfants et aux jeunes, mais en réalité, c’est notre système qui a échoué. C’est comme si une société perdait 25 % de ses clients et que l’on disait que c’est de la faute des clients et non pas de la société.

 

Le second principe est la linéarité des systèmes éducatifs qui restreignent le curriculum. Le troisième principe est la conformité, car elle a créé une compétition entre les pays afin d’atteindre les premières places du programme PISA. Nous avons créé une sorte d’Eurovision de l’éducation.

 

Les problèmes commencent lorsque nous perdons de vue le fait que l’éducation est une question de personnes et non pas de produits. Lorsque nous oublions les sentiments, les émotions, les croyances ou les gens, réduisant tout à un résultat pour obtenir une place dans le PISA ou dans tout autre classement, nous échouons. La formation est un processus impersonnel mais profondément humain. Pour Ken Robinson, il y a deux mondes : celui extérieur qui existe déjà et qui existe avant nous, et un autre, le monde intérieur, celui que l’on doit trouver en notre for intérieur, le monde de la conscience, unique à chaque enfant et à chaque jeune. L’éducation fonctionne lorsqu’elle comprend que nous devons nous adresser à ces deux mondes.

 

Si nous voulons résoudre le problème du chômage chez les jeunes, nous devons repenser le problème, nous devons repenser l’éducation et, pour cela, nous devons prendre en compte plusieurs principes, comme personnaliser l’éducation et l’adapter à chaque personne et contexte.

paged
Loading posts...
magnifier
#6E787E
off
fadeInUp
loading
#6E787E
off